Vigilance et participation

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La section environnement de la FDSEA de l’Oise s’est réunie mercredi 6 juillet.

Au programme de la section, des sujets d’actualités départementaux, régionaux, mais également nationaux, notamment le Schéma régionale de cohérence écologique qui, on le sait, n’a pas vu le jour en Picardie, mais devra désormais être élaboré à l’échelle de la grande Région (Art 136 loi Notre).

Encore une fois, la section devra être vigilante.
À l’échelon de la commune, les élus ont rappelé qu’il est important d’avoir des agriculteurs présents lors de l’élaboration des plans locaux d’urbanisme. Pour ce qui concerne le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, actuellement devant l’Assemblée Nationale pour un ultime vote, et dans la démarche qui existe dans l’Oise sur les compensations écologiques, les membres de la section se sont accordé sur la nécessité de faire des propositions d’intermédiations entre maître d’ouvrage et agriculteur.

Afin que la compensation agricole ne soit pas subie par les agriculteurs qui, rappelons-le, supportent les projets d’aménagements sur leurs parcelles. La compensations écologique ne doit pas être la double peine ! Toujours sur les compensations écologiques, une post-doctorante de l’Université de Montpellier réalise actuellement une étude concernant «La compensation écologique sur les terres agricoles ?» en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Picardie. Les membres de la section ont pu évoquer les réflexions que pose cette étude et les conséquences qu’il sera bon de tirer des résultats.

Également, les inondations, averses de grêle et coulées de boues des mois derniers ont été abordées. Face aux changements climatiques, des aménagements contre l’érosion des sols seront éventuellement à envisager. La section souhaite que ces aménagements d’intérêt général se fassent dans de bonnes conditions pour les agriculteurs. La section a décidé d’engager une réflexion en ce sens avec les communes et communautés de communes.

Concernant les pollinisateurs, une démarche de mise en relation entre apiculteurs et agriculteurs fait son chemin. Ce projet souhaité et soutenu par la section environnement et mis en place par la Chambre d’agriculture et la FDSEA de l’Oise devrait être opérationnel pour l’année prochaine. D’autres démarches sont en réflexion pour rapprocher ces deux activités.

Bernadette Brehon est venue présenter l’avancée de la cartographie des cours d’eau de l’Oise, qui porte actuellement sur le deuxième tiers du territoire.

Ludivine Traën

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque