Rencontre des agriculteurs et des apiculteurs

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Le lundi 30 mai, les représentants de la profession agricole se sont allés à la rencontre de l’Association L’Oise apicole. Une prise de contact autour du rucher-école de l’association, situé sur le Campus LaSalle à Beauvais.

«Deux mondes qui se cherchent», c’est de cette manière que les acteurs ont qualifié la relation qui existe entre les agriculteurs et les apiculteurs. Suite à cette introduction, le président de L’Oise apicole a présenté, au rucher-école de Beauvais, son association aux représentants du monde agricole et plus largement, les problématiques de ses adhérents.

L’association compte près de 400 adhérents sur le département et regroupe principalement des apiculteurs amateurs ou semi-professionnel.

L’activité apicole connaît actuellement un engouement important pour les particuliers. Toutefois, le président a tenu à rappeler que même si, actuellement, il est courant de «pouvoir tout apprendre sur internet», la pratique et le transfert de pratique sont essentiels. D’où la création par l’association d’un rucher-école. L’objectif pour les apprentis apiculteurs est de maîtriser un cheptel, mais également de connaître les obligations sanitaires, d’enregistrement ou d’implantation géographique d’une ruche. L’association propose à ses adhérents des cours pratique, mais également théorique, les cours d’hiver. Elle organise des journées sanitaires en lien avec le GDS de l’Oise.

Instaurer un lien entre agriculture et apiculture
Cette rencontre, première prise de contact, est déjà suivie d’effets. Une charte-cadre est en cours d’élaboration. Des partenariats sont envisagés pour mettre en place des mesures en faveur des pollinisateurs (jachères mellifères, choix d’essences d’arbres ou de haies particulières…). On sait que de nombreux agriculteurs sont en attente de ces expérimentations sur les pollinisateurs.

Également à l’étude, un outil de mise en relation entre apiculteurs à la recherche d’emplacements, et agriculteurs souhaitant les accueillir. Nous vous tiendrons, bien évidemment informés des résultats de ces travaux.

Ludivine Traën

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque