Anciens exploitants: prévention santé

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La section des anciens exploitants FDSEA a tenu son assemblée générale mardi 19 avril à Bresles.

Au cours de cette réunion qui était organisée sous le signe de la santé et de la prévention des risques, il a bien évidemment été rendu compte des activités de la section durant toute l’année : réunions d’échange, voyages, sorties, action syndicale de soutien des retraites, informations aux adhérents de la section.

Roger Dewulf, président de la section, et Gaston Liévens, vice-président, ont exposé les activités réalisées. Ils ont également proposé l’adoption d’une motion sur les retraites.
Les retraites agricoles restent en effet inférieures aux retraites des autres secteurs d’activités. La section des anciens souhaite une revalorisation supplémentaire des retraites agricoles, au-delà de ce qui a déjà été obtenu.

La MSA était invité à intervenir sur son service numérique. La MSA en effet propose à ses cotisants un espace privé sur Internet. Ce service complet permet d’avoir une excellente visibilité de suivi des comptes, mais est une démarche pas forcément évidente pour des anciens pas toujours équipés ou pas toujours au fait de la pratique de l’internet.

Au cœur des préoccupations de santé, la question de l’usage des médicaments a été abordé avec l’intervention de docteur Rhalimi. «Les médicaments sont testés sur des sujets jeunes et bien portants ! Je milite pour qu’ils soient également testés dans la vraie vie car nous les utilisons aussi sur des patients âgés ayant des pathologies multiples. En France, la moitié des médicaments distribués ne sont pas pris, et un médicament mal pris ne fonctionne pas ou peut devenir dangereux, toxique, si la dose prise est trop importante». Il est donc important, en effet, de respecter la posologie conseillée par son médecin et son pharmacien.

La non observance des prescriptions médicales coûte ainsi 9,3 milliards d’euros par an a rappelé le docteur Rhalimi et l’efficacité des traitements est mise en cause. Cette intervention sur le bon usage des médicaments a été suivie avec une attention toute particulière et un intérêt marqué de la part des participants.

Notons également les interventions d’Anne Fumery, conseillère départementale représentant le président Edouard Courtial et Denis Pype, conseiller régional de la nouvelle région des Hauts de France. Jean-Michel Heu, agriculteur à Sommereux, représentant la MSA, a fait part aux anciens du travail réalisé avec la profession agricole, avec Fdsea et JA pour faire face aux difficultés conjoncturelles de l’agriculture. Il a rappelé les mesures d’urgence mises en œuvre et les montants alloués dans l’Oise.

Guillaume Chartier, président de la FDSEA, est intervenu en conclusion de la matinée. Il a remercié les anciens pour le travail accompli et leur engagement. Il a également exprimé les difficultés rencontrées par les agriculteurs et les drames dont il sait qu’ils peuvent se nouer dans les familles, avec les difficultés qui peuvent, aussi, se répercuter auprès des anciens.

Rappelant les valeurs du syndicalisme, valeurs de travail et de solidarité, Guillaume Chartier a conclu la matinée en remerciant les anciens et en les invitant à savoir, le moment venu, se mobiliser comme ils savent, chaque fois, le faire auprès des actifs.

Laurent Mingam

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque