Tereos: retrouver l’équilibre

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Edito commun de Guillaume Chartier, président de la FDSEA 60, Hans Dekkers, président de la
CGB Oise, et Pierre Potier, président de JA 60.

Le conseil de surveillance de Tereos a pris la décision d’exclure de leur coopérative trois de leurs collègues agriculteurs et anciens membres de celui-ci : Gérard Clay, Xavier Laude et Gilles Bollé, respectivement ex-présidents des usines de SDHF (Attin et Lillers), d’Escaudœuvres et de Chevrières.
Pour rappel, 70 administrateurs sur 73 des quatre usines du Nord-Pas-de-Calais et celle de Chevrières dans l’Oise avaient démissionné en pleine liberté suite à l’assemblée générale de la coopérative Tereos de juin dernier. Ces cinq usines s’approvisionnent sur quatre départements et représentent 7.500 coopérateurs sur 12.000 !
Les orientations des coopératives sont de la responsabilité du conseil d’administration et de l’assemblée générale de la coopérative. Les principes fondamentaux de la coopération sont portés par le syndicalisme : à ce titre, nous n’acceptons pas d’exclusion d’adhérents pour divergence d’idées, nous demandons le réexamen de cette décision en vue de leur réintégration. À la veille de cette nouvelle campagne, la non représentation de régions entières pose un immense problème : cela ne peut rester en l’état. De nouvelles élections doivent être envisagées rapidement : il faut tout mettre en œuvre pour retrouver l’équilibre entre les territoires au sein du conseil de surveillance.

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque