Prenons notre destin en main

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Tribune de Luc Smessaert, président FNSEA Nord bassin parisien.

La moisson se termine cette année avec un ressenti général en demi-teinte. Si les agriculteurs du nord bassin parisien ont le sentiment d’avoir évité le pire une seconde année d’affilée, l’enthousiasme n’est pas non plus au rendez-vous : les prix des céréales restent bas !
Si la qualité exceptionnelle des blés viendra compenser en partie la très grande hétérogénéité des rendements d’une zone à l’autre, les interrogations persistent sur le niveau d’incertitude jamais connu que le dérèglement climatique génère à présent.
Depuis plusieurs années, toutes nos productions souffrent, notamment l’élevage. Notre région a de nombreux atouts, des femmes et des hommes déterminés et engagés mais le doute et la perte de confiance sont perceptibles.


Notre agriculture de plaine se trouve aujourd’hui impactée par plusieurs phénomènes concomitants, facteurs de risque :
Les cours mondiaux qui tardent à retrouver des couleurs avec une volatilité qui ne permet aucune prévision fiable sur le long terme,
La fréquence plus élevée des épisodes climatiques marqués (gel, grêlons, sécheresse, pluie),
La politique communautaire (et nationale) qui soutient de moins en moins les exploitations conventionnelles de nos territoires. L’épisode de l’impasse budgétaire que nous avons connu cet été en est la énième démonstration : l’augmentation du taux de transfert P1/P2 va encore impacter le montant des aides couplées et découplées,
Les menaces et impasses sanitaires élevées avec une diminution des méthodes de lutte associées.


Aussi, la FNSEA Nord Bassin Parisien a décidé d’investir toute sa volonté et son énergie pour être le porte-voix du développement de l’agriculture de plaine innovante et durable.
Innovante car c’est notre ADN, notre force, notre fierté.
Durable, car il faut rompre avec les idées reçues et les campagnes de dénigrement dont nous faisons si souvent l’objet. Nous pouvons être innovants et durables. Nous avons toute la légitimité et la capacité de promouvoir la vision d’une agriculture de plaine plurielle, efficiente, et professionnelle.
Pour être convaincant, il faut être convaincu et nous le sommes !
Nous présenterons en fin d’année les positions politiques que nous défendrons pour l’intérêt de tous.

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque