Fier d’être paysan

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Edito de Guillaume Chartier.

Oui, je suis fier d’être paysan. N’en déplaise aux râleurs insatisfaits permanents, le métier de paysan est un beau métier, qui a du sens: nourrir! et participer aux extraordinaires progrès que nous avons vécus, avec une alimentation saine et diversifiée qui contribue à l’amélioration de nos conditions de vie et à l’augmentation de l’espérance de vie.

Oui, nous sommes fiers d’être paysans, n’en déplaise à ceux qui voudraient nous culpabiliser de telles ou telles pratiques qu’ils ne connaissent pas ou dont ils ne voient que les caricatures manipulées par des désinformateurs idéologues. Un médecin est-il mis en cause par son patient lorsqu’il prescrit un médicament?

De même, nous avons besoin de protéger nos plantes et nos animaux. Nous sommes formés pour cela et savons quelles sont les bonnes pratiques. Oui nous sommes fiers d’être paysans, n’en déplaise aux passéistes qui se drapent dans un déguisement de progrès, mais voudraient nous faire revenir des centaines d’années en arrière, en préférant la cueillette et en interdisant l’élevage. Nous cultivons et élevons des animaux dont nous prenons soin et nous participons à faire de nos paysages et nos campagnes des lieux agréables à vivre, dont la beauté et la diversité participent au charme et succès touristique de notre pays.

Oui, nous sommes fiers d’être paysans car dans notre métier, nous pouvons avoir le verbe haut et plaintif parfois, mais nous savons aussi quelle est la valeur de la solidarité et du collectif, le sens des valeurs et de l’humain.

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque