Et si on respectait la diversité?

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Le printemps est la saison où tout pousse, y compris de nombreux ouvrages et autres documentaires sur les meilleures méthodes pour pratiquer l’activité agricole.
D’ailleurs, je devrai dire la meilleure méthode ! À longueur de lignes ou d’enregistrements, on explique aux paysans le bon et le mauvais, le faire bien et le faire mal. À défaut d’une vérité toute faite, il est temps de rappeler à nos concitoyens une réalité bien ancrée : il n’y a pas un modèle agricole en France, une référence unique pour toutes les régions et toutes les productions.
C’est un mythe ! Il existe une multitude de modèles, certains disent même 1.000 modèles, en référence aux plus de 1.000 fromages qui sont produits dans notre pays. Cette diversité, c’est la force et l’honneur de nos modèles agricoles.
L’agribashing est une complainte, l’agriacting est la force de notre quotidien.La transformation est engagée, les agriculteurs s’adaptent comme ils ont toujours su le faire, à condition que les prix se tiennent et que les revenus suivent. La France est un grand et beau pays agricole, mais les
agriculteurs ont besoin de confiance pour que cette diversité si nécessaire perdure.
La diversité agricole ne se décrète pas, elle se vit, elle se construit dans les règles et dans le temps. Respectée par les acteurs de la chaîne alimentaire, garantie par l’État et reconnue par les consommateurs, ce peut être une chance pour la France.

aller plus loin

Les dernières publications :

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque