Les assemblées locales FDSEA, c’est parti!

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Pourquoi participer aux AG locales? À quoi ça sert? Comment, après une année 2017 telle
qu’on l’a connue, rebondir et comprendre l’action syndicale? Les AG locales sont un temps fort d’échanges entre agriculteurs.

Les SEA de Breteuil-Froissy ont ouvert le bal des assemblées locales.

Au mois de janvier, les Syndicats d’exploitants agricoles locaux organisent leurs assemblées générales. Loin d’être strictement une démarche statutaire, les AG sont d’abord et surtout le moment de faire le bilan des actions de l’année passée et de se mettre en perspective pour l’avenir.
Depuis l’année dernière, on ne parle plus d’AG cantonales. La FDSEA, en effet, s’est organisée pour intégrer les enjeux de la réforme territoriale. En particulier, la FDSEA s’est organisée pour s’adapter aux périmètres des intercommunalités alors que les anciens cantons au plan territorial n’ont plus aucun sens et ne sont plus un échelon décisionnel.
Les échelons locaux de la FDSEA sont donc désormais la commune et le Syndicat d’exploitants agricoles (SEA).

Temps fort
Les AG sont un temps fort de la vie syndicale. En effet, c’est un moment où, localement, les agriculteurs sont invités à se réunir, à se retrouver pour échanger et pour s’exprimer, entre eux et avec les responsables professionnels locaux et départementaux. Et les sujets sont nombreux !
L’année 2017 a encore été, économiquement, particulièrement difficile. Pas de mieux en élevage et, en grandes cultures, des prix très insuffisants. Crise conjoncturelle ? Crise structurelle ? C’est une question de fond et fondamentale. Les actions de la FDSEA tout au long de l’année ont porté sur les conditions d’exercice du métier, sur l’excès de réglementations et des charges, sur tout ce qui, en fait, met en péril la performance des exploitations agricoles et des filières. Les distorsions de concurrence, les déséquilibres de rapport de force dans les filières, tous ces éléments de contexte sont importants pour comprendre la situation. Mais ils ne suffisent pas sans lecture micro-économique. D’aucuns posent la question même du modèle agricole français. Quelle entreprise agricole demain ? Les AG locales sont d’abord un moment d’échange. C’est l’occasion de dire ses motifs de satisfaction et d’insatisfaction ; de faire le point et poser des questions sur les dossiers en cours et ils sont nombreux, et justement parfois méconnus sur le suivi qui en est fait par la FDSEA et le réseau syndical. Les AG locales, c’est le moment et le lieu où l’on peut tout se dire.

événements

  • {0} - {1}

La vidéo du moment

Rapport d'activités 2016

Toutes les émissions dans la médiathèque